Comment distinguer le sexe chez les chiots ?

Il n’est pas toujours évident de connaitre le sexe d’un chiot aussitôt qu’il nait. Il existe néanmoins des signes qui aident à distinguer lorsqu’on y fait attention. Comment distinguer le sexe chez les chiots ?

L’observation des traits physiques

Pour arriver à distinguer le sexe d’un chien, il est conseillé d’attendre plusieurs semaines après sa naissance car il est plus facile d’y arriver au fur et à mesure qu’il grandit. Après huit mois par exemple, les appareils génitaux des chiots mâles sont mieux visibles. Lorsque le moment arrive, il faut procéder comme suit :

  • Placer une serviette propre et tiède de préférence sur la surface de travail
  • Faire coucher le chiot sur le dos sur la serviette de façon à ce que son abdomen soit exposé.
  • Examiner le chiot en vérifiant s’il porte des caractéristiques mâles ou femelles.

Pour pouvoir identifier les caractéristiques d’un mâle, il faut détecter le pénis et le scrotum dans la zone abdominale. Si le chiot a toujours sa corde ombilicale, s’il s'agit d’un mâle, vous devez pouvoir voir à 1 cm derrière la corde son pénis. Son scrotum se trouve juste en dessous de l’anus, vous devez donc soulever ses jambes postérieures afin de mieux voir.

En ce qui concerne la femelle, on remarque la présence de la vulve lorsque son abdomen est exposé. Vous devez donc soulever ses jambes de façon à voir son anus. Au-dessus de celui-ci et entre les jambes de l’animal, vous pourrez voir la vulve. C’est une structure en forme de feuille.

Notez quand même que vous pourrez vous tromper. Les chiots, généralement qu’ils soient mâles ou femelles, ont deux tétons. La présence des tétons ne signifie donc pas que le chiot est femelle. Aussi, faut-il faire attention à ne pas confondre le cordon ombilical avec le pénis car les deux ont tendances à se ressembler.

L’observation des comportements ou habitudes

Avec les habitudes d’uriner d’un chiot, il est aussi facile de distinguer son sexe. Après les six premiers mois, les chiots selon le sexe ont une même façon d’uriner. À ce moment, les chiots femelles restent accroupis pour uriner tandis que les mâles lèvent juste une jambe.

La deuxième habitude d’un chiot qui pourrait aider à distinguer son sexe est lorsqu’il marque son territoire. Après quelques mois, les mâles non castrés ont l’instinct de marquer leur territoire.

Il faut aussi noter que les femelles qui n’ont pas été stérilisées ont tendance à être fréquemment en chaleur. Le premier cycle de chaleur commence lorsqu’il a entre 6 et dix mois. Et on le remarque chaque semestre. Avec un peu d’attention, ce critère aussi pourrait servir à distinguer le sexe d’un chiot.

Sur le plan affectif, les femelles ont plus de facilité à montrer de l’affection. Même s’il arrive que le mâle aussi se retrouve en manque d’affection, les coups de langues sont plus insistants et précis chez la femelle.